Pastachoute, ailmacocotte.com
Pastachoute, ailmacocotte.com

Cette recette de pâtes est une vieille recette de famille, elle n’est probablement pas très fidèle à la version originelle italienne, mais c’est ainsi que nous l’aimons et chez nous elle connaît un franc succès ! Une valeur sûre pour les enfants… et les adultes !
Regardez dans le paragraphe « Variantes » pour les versions sans gluten et végétarienne.

Pour 6 personnes, super facile, 40 mn de préparation, 25 mn de cuisson, bon marché, sans gluten, veggie, ailmacocotte.com
Icones des ingrédients composant la recette, ailmacocotte.com

Ingrédients pour 6 personnes :

500 g de chair à saucisse
1 aubergine moyenne
2 courgettes
oignons
3 tomates pelées (hors saison, utilisez des tomates pelées en conserve, par exemple celles de la marque Mutti)
1 gousse d’ail (ou plus selon vos goûts)
100 g d’olives noires dénoyautées (des petites de préférence)
500 g de penne (ou orecchiette, linguine ou autres. Sur la photo, il s’agit de conchiglionis)
1 feuille de laurier
3 brins de thym
Huile d’olive
Sel
Poivre du moulin

En accompagnement :

Du parmesan que vous râperez au dernier moment.

Variantes :

Remplacez la chair à saucisse par de la viande hachée (bœuf ou veau) ou des morceaux de bœuf à braiser (que vous ferez cuire à feu doux pendant au moins 3h00 en rajoutant un peu d’eau dans la sauce).
Vous pouvez ajouter des poivrons et 1 à 2 c. à soupe de concentré de tomates.
S’il n’ y a pas d’enfants, mettez une pointe de piment.
Vous pouvez rajouter au dernier moment quelques feuilles de basilic ou de persil ciselées.
Les végétariens supprimeront la chair à saucisse, les pâtes aux légumes sont  également délicieuses !
Pour une version sans gluten, prenez des pâtes qui n’en contiennent pas.

Préparation de la pastachoute :

  1. Pelez et émincez les oignons.
    Pelez, dégermez et hachez finement la gousse d’ail.
    Rincez, éboutez les courgettes et l’aubergine et coupez-les en dés de +/- 2 cm.
    Pelez les tomates, soit à l’aide d’un éplucheur à tomate, soit en les plongeant 1 mn dans de l’eau bouillante salée. Enlevez les pédoncules et coupez-les en petits dés.
    Râpez le parmesan.
  2. Dans une grande poêle, faites chauffer 1 c. à soupe d’huile d’olive. Mettez les oignons et l’ail à revenir à feu moyen. Quand les oignons sont translucides, ajoutez la chair à saucisse. Émiettez-la à l’aide de deux cuillères en bois, salez, mélangez, mettez sur feu vif et laissez cuire jusqu’à ce que la chair à saucisse soit dorée. Réservez.
  3. Dans une autre poêle, mettez à chauffer 2 c. à soupe d’huile d’olive. Quand elle est chaude, faites revenir les dés d’aubergine, de courgettes et de tomates. Salez, parsemez de thym, ajoutez la feuille de laurier et laissez cuire environ 20 mn, à feu moyen vif, jusqu’à ce que les légumes soient cuits et que la sauce ait réduit. Enlevez la feuille de laurier et les brindilles de thym et réservez.
  4. Pendant ce temps, portez un grand volume d’eau à ébullition dans une casserole et faites cuire les pâtes selon les indications figurant sur l’emballage. Avant de les égoutter, prélevez une petite louche d’eau de cuisson et réservez-la. Égouttez les pâtes, remettez-les dans la casserole avec l’eau de cuisson réservée et remuez bien pour lier cette eau aux pâtes. Ajoutez la chair à saucisse, les légumes et les olives et remuez à nouveau. Dressez dans un plat de service, donnez quelques tours de moulin à poivre, versez un filet d’huile d’olive et servez aussitôt avec le parmesan à part.

Les pâtes réclament beaucoup d’eau : respectez la règle suivante :
1 litre d’eau pour 100 g de pâtes.

Pour éviter que vos pâtes accrochent au fond de la casserole, créez un petit tourbillon dans l’eau bouillante avec votre cuillère en bois avant de mettre vos pâtes.

Choisissez une bonne marque de pâtes, de préférence artisanale,  il y en a beaucoup !, consultez si besoin mon article « Bien choisir et conserver ses produits », au paragraphe « Pâtes », tout en bas.
Ce qui est important, c’est de choisir des pâtes fabriquées dans des moules en bronze car les sauces se mêleront, accrocheront mieux aux pâtes (grâce aux petites aspérités des moules en bronze). La texture de la pâte doit donc être légèrement rugueuse, c’est un gage de qualité. Vérifiez en passant votre doigt à la surface d’une pâte, vous le sentirez. Une bonne pâte se distingue également par une bonne mâche et doit rester entière lors de la cuisson.

Si cette recette de pastachoute vous a plu, vous aimerez peut-être également celles-ci :