Pour bien cuisiner, il faut avoir les bons ustensiles. Ci-dessous une liste – non exhaustive – d’ustensiles qui vous permettront soit de gagner du temps, soit de mieux réussir vos recettes !

1 – Un set de bons couteaux

C’est vraiment la base pour bien cuisiner. Il faut que vous ayez des couteaux adaptés et qui coupent bien. Les grands chefs se baladent avec leurs jeux de couteaux. Certains ne jurent que par les couteaux japonais. D’autres par ceux fabriqués à Thiers, capitale de la coutellerie française depuis plus de 600 ans et qui produit plus de 70% de la production nationale (Laguiole est loin derrière). D’autres encore par la célèbre marque suisse Victorinox. Il y a tellement de bons modèles et d’excellentes marques, que je vous laisse choisir le modèle qui vous convient le mieux. Pour ma part, j’aime beaucoup les couteaux japonais avec leurs lames très lourdes ou celles en céramique mais attention à vos doigts, car vraiment, il est très facile de se couper… Et surtout, ne les laissez pas tomber par terre, ils se casseraient en mille morceaux… La tendance est aujourd’hui aux lames en acier forgé et aux manches en fibre de carbone ou en bois.
Il existe une trentaine de variété de couteaux mais pour un usage familial, 4 à 5 différents suffisent. Idéalement, il vous faudrait :
– un couteau éminceur avec une lame lisse d’environ 25 cm : un classique qui sert à peu près à tout.
– un couteau d’office, petit, avec une lame d’environ 8 à 10 cm, fin et pointu. Il permet d’émincer finement.
– un couteau à trancher ou tranchelard, très long, de 24 à 30 cm, fin et légèrement courbé. Pour les découpes de volailles, viandes, etc.
– un couteau à filet de sole avec une lame de 15 à 20 cm, très fine et effilée, ultra flexible. Il permet de lever les filets de poisson.
Vous pouvez vous faire plaisir en achetant de belles marques mais à défaut, certains modèles chez Ikea sont très bien et coûtent beaucoup moins chers…
Et pensez à aiguiser régulièrement vos couteaux : contrairement à ce que l’on pense, on se coupe plus souvent avec des couteaux mal aiguisés ! 

Un set de bons couteaux

2 – Un petit hachoir

Parfait pour hacher de petites quantités d’oignons, échalotes, aulx, herbes aromatiques, etc. Très pratique également pour réaliser des condiments et autres sauces. Beaucoup plus simple et rapide à utiliser qu’un gros robot, il ne coûte pas cher, il prend peu de place et se nettoie facilement. Résultat : c’est celui dont je me sers le plus souvent…

Petit hachoir, ailmacocotte.com
3 – Un robot Kitchen Aid

D’abord parce que c’est magnifique dans une cuisine et ensuite parce que pour la pâtisserie, il est génial ! Mais attention, il ne fait pas tout, loin de là…

 robot Kitchen Aid
4 – Une râpe Microplane

Très pratique pour faire des zestes rapidement. Il existe également une version plus grande, parfaite par exemple pour les copeaux de parmesan.

Une râpe Microplane

5 – Une balance électronique

Pour peser au gramme près il n’ y a pas mieux et c’est tout de même très pratique de pouvoir faire la tare (pour enlever le poids du récipient).

balance électronique

6 – Un mixeur plongeant ou girafe

À plonger directement dans la casserole pour mixer des soupes, gaspachos ou autres. Le mien est tout simple et me suffit amplement mais il existe des versions plus sophistiquées avec de nombreux accessoires. Beaucoup plus pratique et facile à laver par rapport à un robot mixeur.

Un mixeur-plongeant ou girafe

7 – Un thermomètre de cuisson électronique

Indispensable si vous voulez faire de la pâtisserie ou des cuissons précises de viandes, poissons ou autres : il permet de mesurer précisément la température dans vos casseroles ou au cœur de vos aliments.

Un thermomètre de cuisson électronique

8 – Un minuteur

Investissez dans un modèle de qualité pour qu’il soit précis afin que vos œufs à la coque soient parfaits ! Après avoir testé plusieurs modèles, je trouve celui de la marque Rösle très bien ! Je l’ai depuis des années et grâce à son aimant, je le laisse sur mon réfrigérateur. C’est plus rapide que de chercher son téléphone…

Un minuteur

9 – Une grille de refroidissement

Pour démouler les gâteaux et permettre à la vapeur d’eau de s’évacuer correctement. La cuisson de vos gâteaux sera parfaite !

10 – Une mandoline japonaise

Super pratique pour émincer très finement vos ingrédients.

11 – Une paire de gants anti-coupures

À mettre quand vous utilisez la mandoline japonaise pour ne pas vous blesser. Cela vous permet d’être plus rapide et serein(e). Vous pouvez également l’utiliser quand vous ouvrez des huîtres ou toutes autres opérations dangereuses… 

12 – Une corne

Ce petit ustensile ne paie pas de mine mais il est vraiment super utile pour faire des pâtes sucrés ou salés (pour râcler vos bols ou plans de travail, couper des portions de pâte, etc….) et en pâtisserie pour remplir vos poches à douilles ou autres. Un ustensile qui facilite vraiment la vie.

Photon d'une corne, ailmacocotte.com

13 – Des pinces fines

J’utilise également la version plus grande avec des embouts en silicone mais je trouve celles-ci plus pratiques : elles permettent de saisir – lors des cuissons ou autres – les aliments d’une manière précise et rapide.

 

Pinces fines, ailmacocotte.com

14 – Un éplucheur à tomate.

Un petit ustensile dont je me sers souvent quand j’ai peu de tomates à peler. Celui-ci est de la marque Zyliss, il est bien mais il y en a surement d’autres… Quand j’ai beaucoup de tomates à peler je préfère en revanche les ébouillanter pendant une minute, c’est plus rapide.

15 – Un mini-batteur

C’est plus simple et rapide que les gros robots pour faire une mayonnaise ou battre de petites quantités d’œufs en neige. Le mien est un modèle d’entrée de gamme et me suffit amplement.

16 – Un moule à tarte perforé

Pour des tartes, tourtes, quiches ou pizzas plus croustillantes ! Les perforations permettent également une cuisson plus homogène.

17 – Un moulin à poivre/épices manuel

Pour moudre vos épices au dernier moment et conserver ainsi toutes leurs saveurs. Le mien est de la marque Peugeot, modèle réalisé pour les épices ROELLINGER.

18 – Un presse purée

Idéal pour les écrasés de pomme de terre ou de patates douces et autres purées. Beaucoup plus simple et rapide d’utilisation qu’un moulin à légumes traditionnel… De plus il prend beaucoup moins de place dans le lave-vaisselle :-).

Presse purée, ailmacocotte.com

19 – Un vide-pomme

Un petit ustensile qui vous fait gagner du temps quand vous voulez faire des compotes, des tartes aux pommes ou aux poires. De plus, il permet de faire des tranches plus régulières pour les tartes.

20 – Un presse-ail

Je l’utilise souvent quand je n’ai pas besoin – ou le temps – d’émincer finement mes gousses d’ail.

21 – Une cuillère parisienne

Très pratique pour faire de jolies boules de melons, de pastèques, de courgettes, de foie gras, etc. Vous pouvez également vous en servir pour ôter le cœur des pommes et des poires ce qui vous permettra d’avoir des lamelles parfaites pour vos tartes.

22 – Des emporte-pièces japonais

Ceux-là, je les adore, ils permettent de faire de jolies présentations avec des carottes, des cocombres, des melons, de l’ananas, etc. Un peu gadget, je vous l’accorde 😉 !

23 – Des emporte-pièces à poussoir (ou découpoirs éjecteurs !)

Ils existent sous toutes les formes et permettent de faire de jolis décors avec des pâtes sucrées (tartes) ou salées (tourtes) ou de la pâte d’amande (charlotte, fraisier, etc.).

24 – Une planche en bois japonaise

Celle-ci est extra car elle possède un petit pictogramme sur chaque face : un poisson sur un côté et une aubergine sur l’autre. C’est pratique, je sais quelle face je dois utiliser quand je découpe du poisson. De plus, elle est en bois massif, les lattes ne risquent donc pas de se décoller et elle ne gondole pas. Ainsi, au lieu d’avoir 3 planches (une pour la viande, une pour le poisson et une dernière pour tout le reste), je n’en ai que 2 ! Enfin, je pourrais, car en réalité, j’en ai beaucoup d’autres de différentes formes que je trouve très jolies…  😉
J’en profite pour vous donner quelques conseils pour l’entretenir car cela peut vite devenir un nid à microbes : il n’est pas toujours nécessaire d’utiliser du liquide vaisselle mais je vous recommande de le faire si vous avez coupé de la viande, de la volaille ou du poisson cru. Veillez à essuyer soigneusement la planche après l’avoir lavée. Quand vous jugerez que votre planche a besoin d’un nettoyage plus profond, recouvrez-la de jus de citron ou de vinaigre blanc. Ajoutez quelques cuillères à soupe de sel marin, frottez bien avec un chiffon propre et laissez agir pendant 15 minutes. Rincez puis essuyez. Vous pouvez ensuite la huiler, vous la conserverez ainsi plus longtemps. Attendez que votre planche soit bien séche et recouvrez-la d’un peu d’huile de pépins de raisin. Frottez avec un chiffon ou un morceau d’essuie-tout et attendez qu’elle soit sèche pour l’utiliser. À faire dès qu’elle vous paraît desséchée !

Une planche en bois japonaise ! ustensiles

25 – Un distributeur de pâte à piston

Très pratique pour réaliser des pancakes ou remplir des petites moules avec précision.

Distributeur de pâte, ailmacocotte.com

26 – Une bouilloire avec réglages de température

Pour pouvoir – enfin ! – laisser infuser vos thés verts à exactement 75 °C ! La mienne est de la marque Riviera & Bar et elle est épatante !

27 – Un extracteur de jus

Je fais des jus délicieux avec. Mon modèle date un peu, c’est un Omega 8226, il y a eu sans doute mieux depuis, mais je suis toujours très satisfaite de celui-ci.

28 – Un blender Vitamix

J’ai eu la mauvaise idée d’acheter le mien aux États-Unis car je voulais le dernier modèle (Professional series 750) qui n’était pas encore sorti en France… Bien entendu, il n’était pas adapté aux normes françaises, je pensais qu’un petit adaptateur ferait l’affaire… Il a fallu que j’achète un transformateur qui m’a coûté très cher, beaucoup plus cher que si j’avais attendu que le modèle sorte en France… Donc ne faites surtout pas comme moi, achetez votre modèle dans votre pays d’origine ! Ceci dit, il est génial ! C’est un blender très puissant qui permet de tout faire. Cela vaut vraiment la peine d’investir dans un tel appareil mais réfléchissez d’abord si vous en aurez vraiment l’usage…

29 – Une sorbetière

Si et seulement si vous pensez vraiment l’utiliser… J’ai acheté le modèle de chez Krups (GVS241) qui me convient très bien car quand je suis en Provence et que le thermomètre dépasse les 40°C, je fais des glaces… Si vous en faites un usage intensif, mieux vaut investir dans une turbine à glace qui disposera de son propre système de réfrigération.

Photo d'une sorbetière, ailmacocotte.com

30 – Une poubelle Simplehuman (modèle avec capteur)

Là, c’est une vraie innovation dans l’univers des poubelles 😉 ! Le couvercle s’ouvre tout seul dès que je m’approche sans que j’ai besoin d’appuyer sur quoi que ce soit. Le couvercle se rabat quelques secondes plus tard. Si je veux laisser la poubelle en permanence ouverte, je remonte le bloc couvercle. Il y a un petit rangement très pratique pour les sacs, à l’intérieur de la poubelle. Effectivement la marque nous pousse à acheter ses sacs… Mais ils sont très résistants, la taille est parfaitement adaptée (fini la galère des sacs trop petits ou trop grands) et si vous les achetez en grandes quantités, cela ne revient pas si cher. Depuis que j’ai testé cette poubelle, je la trouve vraiment très pratique.